Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Agil-Dogs

Pivots à l'aveugle, ou courir aveuglément ?

13 Juillet 2012 , Rédigé par Claire Publié dans #Activités - méthodes et matériel

Un excellent article de Lori Michaels: "Running with blinds or blindly running ?"

 

L'article, en anglais, fait bien le point sur la problématique (polémique ?) des changements de main et croisements "à l'aveugle" et autres "pivots japonais".

 

Autrefois, les agilitistes chez nous pratiquaient ces croisements où le chien leur passe derrière, avec plus ou moins de succès, et surtout le risque que le chien prenne l'habitude de passer derrière son conducteur à mauvais escient pour prendre un faux obstacle.

Les agilitistes nord-américains utilisent généralement des "handling systems" (système de conduite) interdisant de perdre de vue le chien, avec une "no go zone", triangle derrière le conducteur où le chien doit savoir ne jamais se trouver. Des exemples typiques de tels conducteurs sont Gregg Derrett (qui a créé le système de conduite à son nom) et Susan Garrett.

 

Mais, dans leur obsession de faire toujours plus compliqué, plus vite et mieux, les européens ont revisité le concept du croisement "à l'aveugle" en le perfectionnant, ce qui nous donne des techniques comme le "kechke" ou "ketschker", le "change" et autres "blind cross", conduites où le chien est autorisé à passer derrière le conducteur sous certaines conditions.

 

Les compétiteurs internationaux nord-américains ayant remarqué ces dernières années une résurgence des croisements "à l'aveugle" en Europe, et voulant bien entendu rester compétitifs sur nos parcours souvent tarabiscotés à haut niveau, s'y sont intéressés, et ont commencé à les pratiquer.

 

Lori Michaels nous explique, schémas à l'appui, que ces croisements "à l'aveugle" sont parfois mal enseignés par les instructeurs, mal utilisés par les conducteurs, et qu'il ne faut pas vouloir les mettre à toutes les sauces dans n'importe quel parcours.

Ces techniques requièrent un apprentissage de la part du chien et du conducteur, il faut de la précision et de la rapidité.

Là où un "pivot japonais" pouvait être satisfaisant pour un chien lent, il sera totallement inefficace pour un chien rapide.

 

Ces nouvelles techniques incitent le chien à tourner serré là où c'est nécessaire, et elles ont l'avantage de rendre les trajectoires des chiens beaucoup plus fluides, ce qui implique généralement plus de vitesse, et moins d'effets nocifs sur l'appareil musculo-squelettique du canidé.

 

Il faut aller voir les schémas, ICI, qui sont assez parlants, même si on ne comprend pas parfaitement l'anglais.

 

Dans le croisement arrière (back cross) ici avec Axelle, c'est le conducteur qui passe derrière le chien:

 

Axelle-Funny-2.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article